Critik'o'Maniak

15 mai 2008

Bon !

J'avais créé ce blog pour deux choses, faire partager mon amour du cinéma à travers des avis et critiques. C'était aussi dans le but d'avoir de l'échange de point de vu, des remarques, etc. A part à de très rare occasions j'ai eu du retour, non pas que le blog marche mal, mais ce n'est pas le meilleur outil pour ouvrir un dialogue sur des films.

Ces derniers temps j'ai eu du mal à critiquer tous les films que je voyais, et je me suis rendu compte que ce n'était pas le temps mais finalement l'envie. Faire des critiques pour que personnes ne rebondissent dessus n'est pas très intéressant. Certes, à la base je le fais pour mon plaisir perso, mais ce n'est pas comme si j'écrivais dans un journal intime.

Donc je vous remercie de m'avoir suivi depuis fin octobre dans ces plus de 140 films, et je vous donne rendez-vous sur le forum de mon association ou je vais continuer à poster des petits avis dans la rubrique ciné ;)

Encore merci et peut être à bientôt !

Grégory

Posté par varock à 11:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


06 mai 2008

Silent Hill

Silent_Hill

Réalisé par Christophe Gans avec  (entre autres) Radha Mitchell & Jodelle Ferland 

2006

"Pour retrouver sa fille, Rose est prête à tout. Elle va se retrouver piégée dans une autre dimension, un monde de ruines et de désolation peuplé d'inquiétantes créatures..."

A venir !

-/5

Posté par varock à 14:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2008

Assault on Precinct 13

Assault_on_precinct_13

Réalisé par John Carpenter avec  (entre autres) Austin Stoker & Darwin Joston 

1976

"À Los Angeles, sur le point de fermer et coupé de tout contact avec l'extérieur, un commissariat de police est attaqué par une bande armée."

Ca doit faire... je sais pas... 5 fois que je paume des grosses critiques a cause de Canalblog... Bientôt une nouvelle adresse ?

4/5

Posté par varock à 23:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Cigarette Burns (Masters of Horror S.01)

Cigarette_Burns

Réalisé par John Carpenter avec  (entre autres) Norman Reedus & Udo Kier 

2006

"Kirby Sweetman sait comment retrouver les bobines des films rares. Toutefois, rien ne pouvait le préparer au travail de recherche pharaonique sur « La Fin absolue du monde », un film prétendument montré qu’une seule fois et dont la rumeur dit qu’il a poussé les spectateurs à une frénésie meurtrière avant que la salle de cinéma ne se consume mystérieusement..."

Depuis 2001, année de sortie de Ghosts of Mars en France, j'attend le retour du grand John Carpenter. Pourtant y'en a eu des projets de films d'annoncés qui ne se sont jamais concrétisés... Le dernier en date (je croise un max de doigts) serait L.A. Gothic. En tout cas, Big John (de son petit nom) nous a donné en 2006 avec la première saison des Masters of Horror, l'un des meilleurs petit film de la série (contrairement à Pro life, son second... Vraiment pas top même si on retrouve ses thèmes).

Ce coup la, Big John nous en donne pour notre argent et nous livre une histoire pleine de mystère sur le concept du film dans le film (qui pourrait nous faire penser à un chef d'œuvre comme In the Mouth of Madness). Tout tiens la route... visuellement. Parce que oui, l'acteur principal n'est pas toujours à fond dans son rôle et, même si je l'avais adoré en Scud dans Blade 2, il n'a pas l'air à son aise dans celui-ci. Celui qui joue le père de la fille non plus n'est pas très bon. Mais heureusement, il y a les secondes rôles (très bon, mention spécial à Udo !) et bien sur, à la mise en scène de Carpenter toujours aussi bonne.

Bref, un épisode qui fait apperitif pour le retour du grand John... En attendant le plat de résistance maintenant !

4/5

Posté par varock à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sick Girl (Masters of Horror S.01)

Sick_Girl

Réalisé par Lucky McKee avec  (entre autres) Angela Bettis & Erin Brown 

2006

"Une scientifique marginale spécialiste des insectes reçoit un colis mystérieux contenant une nouvelle espèce à étudier. Alors qu’elle essaye d’en savoir plus sur cette créature inquiétante, celle-ci disparaît dans l’appartement…"

La grande question du jour est : Vais-je réussir à revenir à mon rythme de croisière. C'est à dire à faire ma critique aussi tôt le film terminé...

Alors, que l'on soit clair, je considère les Masters of Horror comme de véritable petit film à part entière et non comme des épisodes de série. Certe on peut parler de la qualité de certains épisodes, mais force est de constaté la qualité de certains. Je vous présente donc Sick Girl, qui fait partie de la saison 01, du réalisateur (talentueux) de May et The Woods. Et on peut dire que le bonhomme à parfaitement compris le but de ces petits films.

A histoire courte ("l'épisode" ne fait qu'un peu moins d'une heure), concept simple. Mais rudement bien mené grâce à un esprit décalé que l'on retrouvera pendant toute la durée du film. On pourrait crier au scandale en voyant certain effets terriblement cheap (l'insecte...) mais ils s'intègrent très bien dans le script comico-horreur et lui donne un cachet rétro non négligeable. Un chouette petit film sur les relations femmes / femmes, très rarement abordé de cette façon (et même tout court).

3.5/5

Posté par varock à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 mai 2008

Bug

Bug

Réalisé par William Friedkin avec  (entre autres) Ashley Judd  & Michael Shannon 

2008

"Serveuse solitaire au passé tragique, Agnès loge dans un vieux motel et vit dans la peur de son ex-mari violent qui vient d’être libéré sur parole. Pourtant quand Agnès commence une relation sentimentale avec Peter, un homme excentrique et instable, elle retrouve espoir… jusqu’à ce que les premiers insectes arrivent."

Et encore un film mal vendu, UN ! Passons sur le côté commercial mal foutu qui me les brise en ce moment et concentrons nous le film en lui même, qui parle de la folie et non d'horreur (hein messieurs les commerciaux...).

Quand je l'avais vu au cinoche, je me souviens être sortie de la salle avec une impression assez bizarre. J'avais lu pas mal sur son sujet, connaissant un peu l'œuvre du réalisateur je m'attendais à quelque chose de poussé (je l'ai eu !), mais c'est surtout que je ne m'attendais pas à voir une pièce de théâtre filmé.

Parce que oui, le film EST une adaptation d'une pièce, et on peut dire que le sujet (un huit clos sur la folie) s'y porte très bien. Mais finalement, rien n'est théâtrale, seul ce côté "continue" nous y fait pensé. Et puis, je me souviens des gros titres et critiques qui disaient que Friedkin allait trop loin et que la façon de jouer des acteurs étaient "extreme". Ayant revu le film avant hier, je confirme que non. Finalement, les acteurs jouent même plus juste que pas mal de leurs collègues. Ils sont totalement possedé par leur personnage et ce n'est pas les "insectes" qui nous font peur dans ce film mais bien la réaction qu'ils peuvent avoir.

Bug est donc un film simple, mais qui dérange, de par son côté "vrai" de ses situations. C'est aussi un film qui parle du mal être de l'amérique et de ses habitants, avec tout ce qui y touche (salaire de merde, vie de merde, hommes envoyés à la guerre et qui reviennent totalement déglingué, etc). Bref, le film fait mouche !

3.5/5

Posté par varock à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Iron Man

Iron_Man

Réalisé par Jon Favreau avec  (entre autres) Robert Downey Jr.  & Jeff Bridges 

2008

"Tony Stark, inventeur de génie, vendeur d'armes et playboy milliardaire est kidnappé en Afghanistan. Forcé par ses ravisseurs à fabriquer une arme redoutable, il construit en secret une armure hi-tech révolutionnaire qu'il utilise pour s'échapper. Comprenant la puissance de cette armure, il décide de l'améliorer et de l'utiliser pour faire régner la justice et protéger les innocents."

Oh la vache ! J'ai un truc à vous dire M'sieur Favreau :

Iron Man, c'était une adaptation Marvel que j'attendais beaucoup. Mais je dois vous avouer que quand j'ai vu que c'était vous qui alliez le réaliser j'ai eu des craintes... Au vu de votre filmo, je me suis dis : Pourquoi ce mec alors qu'il n'a pas réalisé de super films, et surtout que les films réalisé sont surtout orienté enfant ou comédie... Et j'ai commencé à voir sur le net le casting : PARFAIT ! On ne peut rien reprocher tant celui ci est en tout point parfait quand on le compare au comics. Puis les images ont suivi... La encore, j'ai eu un grand sourire : Oh putain l'armure et le look du film ont l'air top ! Et puis... Les bandes annonces : Superbes, ça annonçait du très bon... mais je sais qu'une bande annonce peut être terriblement trompeuse. Mais la M. Favreau, j'étais loin d'imaginer à quel point votre film allait être si bon !

Iron Man c'est un peu un de mes rêves de gosse. Les acteurs tiennent la route et s'éclatent (mention super spécial à Robert Downey jr et Jeff Bridges), nous aussi d'ailleurs : On s'éclate en regardant le film ! Le film arrive même à travers le côté grand spectacle à ne pas oublier le fond (un peu comme un Spiderman quoi), c'est beau, c'est bien foutu, ça regorge de détails pour peu que l'on connaisse le comics, y'a les évolutions des armures (Grégory, 7 ans, est aux anges... euh non en fait j'en ai 26...). Bref comblé !

Alors certes, on peut reprocher que ces 2h passent si vite ! Que le combat final, même si il est très classe, est trop court et pas assez dense. Que la réalisation n'est pas d'une grande originalité même si on ne peut pas lui reprocher sa fluidité d'action et de narration. Que la musique n'est pas d'enfer et que limite, on aurai souhaité que toute la BO soit du hard rock... Bref, plein de menus détails mais aucun pour nous gacher notre plaisir. Bravo ! Vivement la suite (SHIELD power).

4/5

Posté par varock à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

The Life of David Gale (La vie de David Gale)

La_vie_de_David_Gale

Réalisé par Alan Parker avec  (entre autres) Kate Winslet  & Kevin Spacey 

2003

"Bitsey Bloom, jeune journaliste passionnée et ambitieuse, part enquêter dans la prison de Huntsville, Texas. Le condamné à mort David Gale, fameux professeur de philosophie accusé de viol et de meurtre, l'a en effet choisie pour donner sa seule et dernière interview, quatre jours avant sa mise à mort. Trois entretiens de deux heures, monnayés 500 000 dollars, une vérité à découvrir et surtout une cause à soutenir…"

En voila un film que je voulais revoir ! Alan Parker c'est quand même un sacré mec ! Ce mec à un talent fou mais n'est pas forcément super reconnu. Pourtant, si je vous dis Birdy, Mississipi Burning, Angel Heart ou (surtout) Midnight Express la tout le monde connait !

Et pourtant, j'en avais pas entendu que du bon de son dernier film (bah ouais d'ailleurs... il a arrêté le père Parker ?). Tant mieux, la surprise ne fut que meilleur ! Une réalisation pas forcément très inspiré (j'entends par la qu'il ne donne pas dans la performance de ses films d'avant), on nottera même pas mal de raté au niveau des prises (position du personnage pas à la bonne place d'un plan à l'autre, objets, etc)... Mais.

Ce n'est pas ce genre de petits défauts qui vont venir pourrir le film, parce que Alan Parker possède deux gros atouts dans sa besace : Ses acteurs, petite brochette parfaite, jouant à la perfection sans en faire des tonnes tout en restant d'une crédibilité sans faille. Et son scénario ! Un scénare super bien écrit et qui marchera et vous étonera jusqu'à la toute fin.

Après s'être taper des films sur la peine de mort, qu'ils soient bon ou mauvais, aucun ne traite ce point de vue très pertinant de cette manière. Allez Alan, tu nous le sort ton nouveau film ou t'arrêtes vraiment ?

3.5/5

Posté par varock à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2008

Suicide Club

Suicide_Club

Réalisé par Sion Sono  avec  (entre autres) Ryo Ishibashi & Saya Hagiwara 

2002

"Tokyo, le 26 mai 2002, 54 lycéennes se jettent sous le métro en gare de Shinjuku. L’horreur de ce suicide collectif est le point de départ d’une vague de décès inexpliqués qui va déferler sur la Japon. Les inspecteurs Kuroda et Shibuwasa chargés de l’affaire ont pour seule piste un site Internet et un sac de sport contenant des morceaux de peaux humaines cousus les uns aux autres. La police se heurte à une situation surréaliste. Les forces de l’ordre sont rapidement dépassées..."

Après avoir regardé Noriko's Dinner Table il y a quelque jours, je voila partie dans le revisonnage (je l'ai vu y'a longtemps) de ce Suicide Club, film inclassable, dérangeant et décalé à souhait.

A l'heure ou le Japon était en pleine crise de "je fais des films de Fantômes à tour de bras"... Surtout que sur la grosse majorité seul une petite poignée étaient véritablement bons, un mec arrive Sion Sono. Poète, réalisateur, etc Le genre de mec très au courant de l'actualité du Japon et qui aime mettre en scène ses malaises.

Parce que ce n'est pas véritablement le suicide qui est le sujet principal de ce film. Le suicide n'est qu'un fil conducteur aux événements qui sont majoritairement lié aux rapports familiaux. Ce n'est que du cause à effet. La société va mal et personne ne se remet en question face à elle. En voila un film qui soulève beaucoup de sujet assez chaud à aborder. Surtout quand le réalisateur les abordes avec un tel réalisme et pourtant, qui nous parait si décalé.

un très "beau" reflet sur un phénomène très populaire au Japon (et plus que dans n'importe quel autre pays), qui fait peur mais nous fascine.

4.5/5

Posté par varock à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2008

Top / Flop Avril 2008

Et hop pour le top / flop de avril... Petit mois pour moi...

Le coup de coeur du mois :
99F
99F

Mon autre coup de coeur c'est mon second visionnage de Southland Tales qui a été encore meilleur que le premier et qui m'indique que, comme Donnie Darko, c'est un film qui s'explore à chaque vision. D'enfer quoi !

Les 3 meilleurs films du mois :

- Alien, Le huitième passager : Parce que c'est un vrai chef d'oeuvre avec une vrai ambiance. Et qu'on a pas fait de film de SF comme ça depuis longtemps. La naissance de l'un des créatures les plus flippante qui existe.

- 99F : Parce que je voudrais plus souvent des films français de cette qualité.

- Freaked : Parce que c'est un petit bijou de comédie décalé et que c'est un film véritablement oublié !

Le plus mauvais film du mois :

- RIEN, ce mois ci, je n'ai pas vu de mauvais film... ça fait plaisir !

La (petite) déception du mois :

- I'm a cyborg but that's OK : Parce que venant d'un tel réalisateur ça fait bizarre qu'il n'arrive pas à nous faire rentrer de suite dans cette histoire assez folle. Et qu'il s'étire assez inutilement vers la fin... Ce qui n'en fait pas non plus un mauvais film

Posté par varock à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]